a
LES ENJEUX
b
LA POSITION DES VERTS
c
AVANCÉES OBTENUES
d
CE QUE NOUS N'AVONS PAS OBTENU

Relations contractuelles dans le secteur du lait et des produits laitiers

Entre 2007 et 2009, après une brève hausse, le prix du lait s'est effondré à cause de la surproduction structurelle. Parmi les autres facteurs se trouvant à l'origine de cet effondrement, figure le démantèlement progressif des quotas laitiers de l'UE. La surabondance de lait a obligé de nombreux agriculteurs à vendre à perte, mais les laiteries et les supermarchés n’ont pas répercuté cette baisse des prix pour en faire bénéficier les consommateurs. La Commission européenne a proposé la création d'une organisation de producteurs laitiers afin de renforcer leur pouvoir de négociation vis-à-vis des laiteries et de la grande distribution. Cette démarche aurait permis une plus grande transparence dans la chaîne d'approvisionnement, et il aurait été plus facile aux agriculteurs de vivre de leur production.

 

Quelle a été la position des Verts?
Les Verts estiment que les producteurs laitiers devraient détenir un pouvoir de négociation adéquat dont ils ont besoin pour obtenir des prix à la production équitables et vivre de leur production. Nous avons par conséquent soutenu la proposition de la Commission, mais nous voulions que celle-ci soit renforcée dans plusieurs domaines. Nous avons par exemple demandé des cadres contractuels contraignants et un soutien satisfaisant aux organisations de producteurs laitiers afin de leur donner la possibilité de tenir tête aux laiteries industrielles et aux chaînes de supermarchés. Les accords conclus au titre de ces cadres devraient prévoir des renégociations en cas de forte baisse des prix.

 

D’autres députés européens ont-ils accepté la position des Verts?

Les Verts n'’ont pas pu empêcher une sérieuse édulcoration de la proposition de la Commission lors des négociations. La version définitive du texte étant privée de toute substance, nous avons décidé de voter contre, même si, en définitive, il a de toute façon été adopté à la majorité.

 

Quels points les Verts ont-ils perdu?

Les mesures proposées dans le rapport adopté sont insuffisantes afin de prévenir les futures crises du secteur laitier. Les propositions formulées par les Verts en vue de renforcer la position des producteurs laitiers, de créer une agence de contrôle des prix et d'’accroître le soutien à la transformation des produits au niveau local ont toutes été rejetées.

Référence(s)
PRESSE & ÉVÉNEMENTS
Commissions:AGRI

Procédure:Ordinary legislative procedure

Référence(s):2010/0362(COD)

Député(e) rapporteur:James Nicholson (ECR)

Député(e) Vert responsable:Martin Häusling

Voté:15/02/2012

Contact conseiller/ère:Hannes Lorenzen (Email)
Résultat du vote
Vous trouverez ci-dessous les résultats du vote final en plénière. Comment les groupes politiques ont-ils voté ? Qu’en est-il du vote par délégation nationale? Quelle était la position de votre député européen?